lundi 7 avril 2008

Animalyptique

J'ai récemment débuté ma participation aux Ateliers Gaubourgs, ateliers situés à Angers et destinés aux bénéficiaires des minima sociaux.

Parmi les deux cours d'arts plastiques, celui de chant et celui de théâtre qui y sont proposés, j'ai opté pour le projet Terramorphose mené par Lulu. Immédiatement séduite par l'envie de l'animatrice de travailler autour du développement durable en sensibilisant les Angevins à la fragilité et l'éphémérité de la vie et en particulier celle des animaux, j'ai tout de suite adhéré au but final qui consistera à exposer tous les animaux qui vont être fabriqués durant les mois qui viennent. Sculptés dans de la terre glaise ils sécheront à l'air libre, naturellement. Ensuite disposés sur l'herbe en octobre 2008, ils seront disséminés des bords de Maine au nouveau théâtre Le Quai, soumis de cette façon aux aléas climatiques et aux probables dégradations publiques. Ainsi, chacun pourra saisir la fugacité de l'être, le provisoire de l'existence.

Les jeudis et vendredis après-midi, les participants peuvent choisir de façonner des sujets sur un thème comme celui des animaux de la préhistoire, ceux de la forêt, les espèces en voie de disparition ou inventer de nouveaux animaux issus des possibles mutations génétiques à venir. La thématique est selectionnée en accord avec chacun et a pour motivation la conjugaison de créations qui participent à la construction d'un lien entre tous. Le tout s'articule par conséquent autour d'un objectif commun.


C'est ainsi que jeudi dernier, je me suis essayé au modelage d'un animal d'Asie, un buffle que l'une des artistes en herbe a pris en photo et qu'elle a légitimement nommé Napoléon, le mufle. Merci à la photographe pour avoir également immortalisé mon Animalyptique, une mutation improbable entre plusieurs espèces tout droit sortie de mon imagination.



La contrainte de l'atelier ne vient pas de la définition du travail en lui-même mais plutôt de la rapidité avec laquelle il faut s'exécuter et qui me rend assez insatisfaite de mon travail. Il faut dire que certain(e)s sont tellement doué(e)s pour modeler l'argile que s'en est bluffant !

2 commentaires:

HERMIONE a dit…

héhéhéhé , ta deuxième bébète me fait bien rire , elle est trop je trouve ...le buffle est extra !!!!!
ma fille aime en faire , moi , j'ai moins de patience ....et pourtant , il parait que j'en ai !!!! 0_0

Marie-Myrtilles a dit…

Merci pour ton gentil commentaire.
Tu as pourtant de la patience pour tes créations !